Votre panier
 
 
Contacts



Auteurs


Romans
Nouvelles
Essais


Catalogue
Commandes


L'ASFFQ


Manuscrits


Sur le Web...


Sortie

Les enquêtes d'Aglaé Boisjoli

 

« Aglaé est une femme normale comme il doit en être une armée dans la police d’ici et d’ailleurs, plus talentueuse que la moyenne, certes, mais surtout vraie, sensible et positive. Fut un temps où la SQ embauchait des diplômés universitaires à grand renfort d’annonces dans les journaux. C’est ainsi qu’Aglaé est entrée dans la police. Elle y est restée psychologue, mais, souhaitant devenir enquêtrice, elle a repris l’ensemble du processus de formation d’un enquêteur, en s’initiant à la patrouille. Pourquoi ? Parce que c’est ainsi dans la vraie vie. »

Jean Louis Fleury

 

AffaireCeline
Illustration : Bernard Duchesne

Deux jours après un passage remarqué à l’émission Tout le monde en parle, René Kahn, professeur à la Sorbonne et spécialiste de l’œuvre du célèbre auteur Louis-Ferdinand Céline, a trouvé la mort au Crique-à-la-Roche, à une quinzaine de kilomètres de Ripon, dans l’Outaouais. De fait, c’est dans les restes calcinés d’une voiture volée au village que le cadavre de celui qui cherchait des preuves de l’accointance de Céline avec l’extrême droite québécoise pendant la Seconde Guerre mondiale a été formellement identifié. Que s’est-il donc passé pour que le professeur Kahn périsse de manière aussi tragique ?
C’est Aglaé Boisjoli, docteure en psychologie et capitaine aux Projets spéciaux de la Sûreté du Québec, qui a été chargée de l’enquête. Mais ce qu’elle croyait être un banal – quoique sordide – meurtre se transforme rapidement en une troublante affaire ayant des ramifications politiques, et dont la moindre des révélations n’est pas l’identité du mystérieux personnage aperçu près de la voiture incendiée.
Or, si Aglaé a été surprise par ses découvertes, c’est l’indignation qui l’a submergée quand ses supérieurs lui ont mis des bâtons dans les roues afin d’étouffer l’affaire. C’est pourquoi elle leur a transmis une lettre de démission… qui a été refusée ! Choquée par ce refus, Aglaé a rédigé un rapport afin de justifier sa décision.
Ce rapport, qui relate l’enquête point par point et avec preuves à l’appui, vous le tenez en main, et sachez que personne n’y est épargné, surtout pas les supérieurs d’Aglaé Boisjoli !

Aglaé est donc une femme normale comme il doit en être une armée dans la police d’ici et d’ailleurs, plus talentueuse que la moyenne, certes, mais surtout – enfin je le souhaite – vraie, sensible et positive. Fut un temps où la SQ embauchait des diplômés universitaires à grand renfort d’annonces dans les journaux. C’est ainsi qu’Aglaé est entrée dans la police. Elle y serait restée psychologue, mais, souhaitant devenir enquêtrice, elle a repris l’ensemble du processus de formation d’un enquêteur, en s’initiant à la patrouille. Pourquoi ? Parce que c’est ainsi dans la vraie vie.

 

Feuilletez cet ouvrage
Jean Louis Fleury
L'Affaire Céline
335 pages, 27,95$

 
978-2-89615-140-0 Papier : 27,95 $
978-2-89615-543-9 Pdf : 15,99 $
978-2-89615-895-9 Epub : 15,99 $

Ajouter au panier  :


 



Ombremonasteres
Illustration : Bernard Duchesne

Des attentats contre des musulmans ont été perpétrés à quelques semaines d’intervalle à Tourcoing, en France, dans le domaine de Soignes, en Belgique… et à Rimouski, au Québec. La découverte, sur chacun des sites, d’une mise en scène commune particulièrement morbide fait craindre le pire aux autorités : ce ne sont pas des illuminés qui ont commis ces atrocités mais des loups, et les loups, c’est connu, se tiennent en meute.
Devant l’urgence de la situation, la Sûreté du Québec sollicite les services de son ex-enquêtrice Aglaé Boisjoli, qui a relancé sa carrière au sein d’une agence privée où elle combine son expérience de policière et sa formation en psychologie. Or, dès qu’elle accepte la proposition de son ancien employeur – établir le profil psychologique du ou des tueurs du Bas-Saint-Laurent –, Aglaé constate le peu d’éléments à sa disposition pour amorcer sa recherche.
En désespoir de cause, la profileuse élargit son champ de recherche aux mouvements d’extrême droite au Québec et en Occident en général… et ce qu’elle découvre la stupéfie : au-delà des groupuscules dont on entend parler de plus en plus dans les médias, cette mouvance possède au Québec des racines au passé lointain… et ses fruits les plus pernicieux ont souvent mûri à l’ombre des monastères !

 

Feuilletez cet ouvrage
Jean Louis Fleury
L'Ombre des monastères
331 pages, 27,95$

 
978-2-89615-176-9 Papier : 27,95 $
978-2-89615-578-1 Pdf : 15,99 $
978-2-89615-261-2 Epub : 15,99 $

Ajouter au panier  :